DU d'Ethnomédecine

Prochaine candidature à partir de 2020

 

Responsable pédagogique: François TAGLIONI (PU)

Fondatrice du Diplôme Universitaire d'Ethnomédecine : Laurence POURCHEZ (PU)

Localisation de la formation : Campus du Moufia (Nord) ; ESPE Bellepierre (Nord)

Ce DU a été mis en place dans un contexte marqué par un intérêt croissant pour les médecines dites douces ou alternatives. Il est en outre mis en place à la Réunion, île aux racines plurielles qui possède,  comme l’ont montré, depuis près de 40 ans, les travaux du Pr Jean Benoist, un système thérapeutique original et cohérent, différent de la biomédecine. Ce système thérapeutique, la nosologie populaire qui y est lié sont nés de la rencontre, en un même lieu, d’individus venus d’horizons divers, porteurs, les uns et les autres de traditions thérapeutiques spécifiques à leur zone géographique d’origine. Ce système thérapeutique s’enrichit en outre d’itinéraires thérapeutiques pluriels consécutifs aux origines de ceux qui sont venus peupler l’île à partir du XVIIème siècle (médecines savantes d’origine chinoise, indienne, médecine populaire).

Le premier des objectifs pédagogiques de ce DU est une meilleure connaissance et compréhension du contexte réunionnais lors du recours aux soins des patients. Il s’agit ensuite d’approfondir grâce à une approche d’ethnomédecine et d’anthropologie médicale chacun des domaines étudiés dans le DU (ethnobotanique, ethnopharmacologie, pharmacopée indianocéanique, médecine traditionnelle chinoise, médecine ayurvédique) afin d’être capable d’analyser d’autres situations de pluralité thérapeutique dans le cadre d’actions humanitaires, d’interventions dans des sociétés non occidentales ou dans lesquelles la biomédecine coexiste avec d’autres systèmes thérapeutiques.

A l’issue de ce DU, les étudiants seront capables :

D’analyser divers contextes liés aux pratiques de soins dans des sociétés non occidentales en mobilisant les  outils fournis par l’anthropologie médicale ;
De comparer divers types de recours médicaux au regard de la connaissance acquise de médecines savantes non occidentales et de médecines populaires (notamment la médecine traditionnelle réunionnaise dans ses diverses dimensions);
D’analyser les recours et itinéraires thérapeutiques non biomédicaux des patients ;
De reconnaître divers végétaux employés dans la pharmacopée traditionnelle de l’Océan Indien ;
D’en donner les propriétés, les indications possibles, la toxicité éventuelle, les risques liés à des interactions médicamenteuses.
 
Publics :  Ce cursus est ouvert aux étudiants en médecine, aux étudiants infirmiers, sages-femmes ou kinésithérapeutes à partir de la seconde année, aux étudiants en biologie diplômés d’une L3, aux étudiants en anthropologie diplômés d’une L3, aux professionnels des secteurs médicaux et paramédicaux. Le nombre maximum est de 20 étudiants par promotion. La sélection se fait sur dossier par l’équipe pédagogique du DU et la directrice de l’UFR Santé.

Débouchés : Les débouchés de ce DU se situent dans une optique d’optimisation des compétences professionnelles des étudiants dans leur contexte d’intervention, qu’il s’agisse d’action au sein d’ONG, d’action médicale humanitaire, d’intervention auprès de publics réunionnais (connaissance du milieu) ou d’autres publics non occidentaux.

Consulter le programme des enseignements

Consulter le règlement des études

Consulter le calendrier universitaire